Pourquoi (et comment) créer son propre thème WordPress?

AU SOMMAIRE :
  1. Préambule
  2. Se baser sur un thème parent
  3. Quelles compétences pour se lancer?
  4. Custom Post type / Custom Taxonomy / Custom Field
  5. Vous êtes prêt?
VN:F [1.9.22_1171]
Evaluez l'article :
Note : 0.0/5 (0 votes)

Les raisons pour se lancer dans la création d’un thème wordpress peuvent être multiples et les motivations propres à chacun. Cela peut être de mettre en place une personnalisation que vous ne trouvez pas dans les thèmes disponibles, d’apporter votre touche pour vous différencier, ou pour des problèmes de performances de votre thème. Voir un peu de tout ça à la fois!

Préambule

Dans mon cas personnel, ce sont effectivement plusieurs raisons qui m’ont poussé à créer un thème pour mon autre site GeeKroniques :

  • Site trop chargé visuellement qui ne me convenait plus,
  • Des temps de chargement trop importants,
  • Des limites dans la customisation sur le thème,
  • Une trop forte dépendance vis-à-vis du support du thème premium, qui ne m’apporte pas toujours les réponses à mes problématiques.

Se baser sur un thème parent

thème parent wordpessMais conscient de mes limites en termes de développement (et ce n’est pas peu dire, croyez-moi!), j’ai pris le parti d’une solution intermédiaire : la customisation d’un thème (parent) en utilisant le principe du thème enfant. Le thème enfant s’appuie sur le thème d’origine (le parent donc), ce qui fait qu’il ne contient que les fichiers qui sont différents du parent. On ne fait ainsi que rajouter une “surcouche” au parent. Gain de temps et de développement, la seule contrainte étant qu’il faut décortiquer un peu le fonctionnement du thème parent pour savoir dans quels fichiers où placer son propre code. Un exercice pas forcément facile, mais qui finit par devenir plus simple avec un peu de pratique.

Dans cette optique, vous comprendrez que le choix du thème parent est primordial! Car avant d’investir du temps sur le développement d’un thème enfant, il est impératif de partir du premier coup sur un thème parent bien codé et offrant des prestations et performances correctes. Un sujet que j’aborderais plus en détail dans un prochain article.

Quelles compétences pour se lancer?

code wordpressJe mentirai en disant que je n’ai jamais écrit une ligne de code, mais généralement, c’est du code que j’ai récupéré sur Google et plus ou moins adapté à mon besoin. Cela dit, cela m’a permis de me familiariser sur le sujet, découvrir les principaux fichiers et leurs interactions. J’arrive maintenant à repérer rapidement les erreurs de syntaxe, une chose qui était bien plus compliquée au démarrage! Donc je ne pars pas de zéro! Mais l’idée est de vous guider tout au long de la série d’articles que je vais faire sur le sujet afin que puissiez démarrer votre projet avec très peu de connaissances préalables et de vous faire profiter de mon travail sur le sujet.

L’idée est donc de vous proposer toute une série de tutoriels en mode “créer son thème pour les nuls” afin de répondre de manière concrète et factuelle aux questions et problématiques auxquelles vous pourriez être confronté dans votre démarche. Tout en restant dans le cadre de ma propre démarche et en partant avec mes connaissances de base. Cette série de tutoriels va donc essentiellement s’adresser aux débutants en la matière.

Il y a quand même quelques prérequis que vous devez posséder pour suivre :

  • Savoir accéder à vos fichiers chez votre hébergeur en FTP,
  • Avoir déjà fait une installation wordpress par vous même,
  • Ne pas avoir peur de mettre les mains dans le “cambouis”, que cela soit dans le code ou dans la base de données,
  • Ne pas avoir peur de vous tromper et de tout casser (pas grave on va monter un site de test),

Mais l’idée, c’est aussi de pouvoir interagir avec vous! Posez vos questions dans les commentaires, je m’efforcerai de répondre à chaque fois que je le pourrais (rappelez-vous, je ne suis pas développeur).

Custom Post type / Custom Taxonomy / Custom Field

face-shocked-1511388-639x356

Je vous vois froncer les sourcils avec mes mots bizarres dès le premier article.. Ce sont en fait les bases de la customisation que j’ai mise en place. Il faut savoir que cela correspond à mon besoin, mais que cela ne sera pas forcément votre cas. Je vais vous expliquer leur principe afin de vous permettre d’évaluer si ma démarche est transposable à votre cas.

  • Custom post type : ce sont des formats d’articles particuliers, qui viennent s’ajouter aux articles (“post”) et aux pages (“page”). Il faut savoir que tous ces types d’articles sont stockés dans la même table SQL en base, seul leur type varie. On dit donc juste à wordpress qu’il s’agit d’un type d’article différent. Ces customs posts bénéficient également d’une url spécifique pour leurs archives et d’un préfixe pour leurs URL. Concrètement, je m’en sers pour mes critiques sur geekroniques. Chaque type de critique dispose de son “custom post”.
  • Custom taxonomy : C’est une taxonomie personnalisée, dont le mode de fonctionnement est à rapprocher des catégories (qui est aussi une taxonomie). L’idée ici est d’avoir une rubrique dont chaque valeur dispose de sa page d’archive (et dont les valeurs sont indexées en base, donc facilement retrouvable). J’ai par exemple une taxonomie “Acteurs” qui me permet d’afficher les acteurs (et actrices) de mes (custom posts) critiques Séries, Films et Vidéo. Et lorsque que je clique sur le nom de l’acteur, je retrouve tous les customs post ou il est mentionné.
  • Custom field : ce sont des champs “simples”, sans archives, qui servent à donner des valeurs uniques. Pour illustrer, la durée d’un film est par exemple un custom post sur les critiques de films.

Pas panique, vous pouvez suivre mes tutoriels même si vous ne pensez employer aucune de ces 3 possibilités. Vous pourrez vous dispenser des articles sur le sujet..

Vous êtes prêt?

J’espère ne pas vous avoir perdus avec trop de détails techniques, mais il me semblait important de vous clarifier le périmètre que je compte traiter afin que vous puissiez voir si cela colle à vos besoins.

running-track-1-1528267-639x426

Le prochain article va porter sur une étape primordiale, mais souvent négligée : l’expression du besoin! Étant chef de projet informatique, c’est un peu une déformation “professionnelle”, mais même dans le cadre d’un site personnel, il est indispensable pour vous de mettre le plus possible au clair vos besoins et attentes, c’est cela qui devra vous guider tout au long du projet. S’il y a des choses en suspens, cela risque de partir en live ensuite et vous faire perdre du temps, tourner en rond ou pire d’arriver à un résultat final qui ne correspondra pas à de ce que vous aviez en tête. Après, il faut relativiser, tout ne doit pas être forcément écrit à 100% (d’autant que l’on doit souvent réajuster en cours de route). Mais plus vous serez clair, plus votre projet sera fluide!

Car on ne va pas se le cacher, c’est un long travail qui vous attends! Mais pas de panique, je prévois de réaliser un article pour chacune des étapes qu’il vous faudra franchir. Si je respecte le découpage initial, il y aura plus de 20 articles dans la série que j’initie avec ce premier article. De quoi largement vous guider dans votre projet!

A propos Mat

Webmaster de Chez Mat, trentenaire passionné d'informatique et de séries. Je partage avec vous mes tutos et astuces informatiques : matériels, logiciels et aussi du wordpress! Grand fan de culture Japonaise, je parle également de mes passions sur mon autre site (Séries, Mangas, Animés, Musique et de temps en temps, un peu de cinéma et de livres!)
Pour marque-pages : Permaliens.

2 Commentaires

  1. RT @chezmat: Pourquoi (et comment) créer son propre thème WordPress? – https://t.co/mhfsTEx8CT https://t.co/69IyMIbmnk

  2. Bonjour,
    vous pouvez décider de créer votre propre thème pour différentes raison, poussées par le besoin ou l’envie. Pour avoir un graphisme qui corresponde précisément à vos attentes, pour ne pas ressembler à tout le monde, pour modifier un thème existant ou un thème premium acheté et aussi et surtout pour faire plier WordPress à vos besoins en terme de développement, de structure voire d’ergonomie (cf.: la puissance des ACF, CPT…). Pour que les thèmes commerciaux premium existent, il a bien fallu en créer le thème. C’est déjà une première raison ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge